Chirurgie de l'épaule  
 Accueil
 Consultations
 Interventions
 Liens
 Contactez-nous
 C.V.
 Publications
 info
 Disclaimer

 

 

L'arthroscopie de l'épaule.


Une arthroscopie ou une opération d'audience de l'épaule est une méthode invasive afin d'obtenir des informations et dans certains cas de déterminer le traitement pour des maladies de l'articulation de l'épaule.
En principe, cette intervention sera effectuée sous anesthésie générale, puisque le patient est couché sur le côté. Un patient réveillé pourra difficilement supporter une telle position pendant longtemps.
Par deux à trois petites entrées de maximum quelques millimètres, les instruments d'audience et de travail sont introduits dans l'articulation de l'épaule. De cette façon, on peut examiner l'entièreté de l’articulation de l'épaule et la bursa subacromiale, et faire certaines actions chirurgicales.
Une arthroscopie de l'épaule peut être effectuée ambulatoirement. Ça signifie que le patient arrive le matin à l'hôpital et qu'il peut rentrer à la maison le soir, lorsqu'il s'est rétabli de la narcose.
.

L'acromioplastie endoscopique de l'épaule.

 


Une acromioplastie endoscopique est une intervention, lors de laquelle on enlève chirurgicalement la cause du serrement des tendons du rotateur cuff. Une acromioplastie est une opération d'audience.
Une arthroscopie ou une opération d'audience de l'épaule est une méthode invasive afin d'obtenir des informations et dans certains cas de déterminer le traitement pour des maladies de l'articulation de l'épaule.
En principe, cette intervention sera effectuée sous anesthésie générale, puisque le patient est couché sur le côté ou est assis comme dans un transat. Un patient réveillé pourra difficilement supporter de telles positions pendant longtemps.
Par deux à trois petites entrées de maximum quelques millimètres, les instruments d'audience et de travail sont introduits dans l'articulation de l'épaule. De cette façon, on peut examiner l'entièreté de l’articulation de l'épaule et la bursa subacromiale, et faire certaines actions chirurgicales. Pour quelques bonnes photos, vous pouvez consulter la page sur l'arthroscopie de l'épaule.
Pour une acromioplastie endoscopique de l'épaule, il faut passer 1 nuit à l'hôpital. Ça signifie que le patient arrive le matin à l'hôpital, et qu'il peut rentrer à la maison le lendemain, lorsqu'il s'est rétabli de la narcose. La raison de cette nuitée est la suivante: après l'acromioplastie, on laisse un petit tube en place, afin d'enlever pendant 24h le sang et le liquide excédentaires. Ce n’est que lorsque l’on a enlevé ce tube, que le patient peut rentrer à la maison. En principe, c'est donc 24h après l'hospitalisation.


L'acromioplastie ouverte de l'épaule.


Une acromioplastie ouverte de l'épaule est une intervention, lors de laquelle on fait une petite incision de trois cm à l'extérieur de l'épaule, par laquelle on enlève le serrement sur le rotateur cuff. Avec une scie fine, on enlève la saillie de l'acromion, pour que les tendons inférieurs serrés soient libres et que l'infection puisse guérir.
En principe, l'hospitalisation comprend une nuit à l'hôpital.
Après l'intervention, on immobilise le bras dans un pansement pendant deux semaines. Pendant cette période, il est interdit de bouger l'épaule.
Les instructions préopératoires:
Voir les instructions préopératoires générales pour les patients devant subir une intervention de l'épaule.
Les instructions postopératoires:
* après l'opération, on immobilise le bras dans un pansement pendant deux semaines.
* pendant cette période, il est interdit de bouger le bras.
* il faut mettre de la glace sur l'épaule 2-3 fois par jour pendant 20 minutes.
* des médicaments analgésiques.
* il faut appliquer chaque jour sous l'aisselle une compresse sèche ou une gant de toilette, situation où quelqu'un d'autre peut soulever un peu votre bras.
* à partir de la troisième semaine suivant l'intervention, on commence les exercices, qui sont les mêmes que dans le cas d'une acromioplastie endoscopique. Voir les instructions postopératoires après une arthroscopie de l'épaule avec action chirurgicale à partir de numéro 6.
Important: vous pouvez commencer les exercices seulement à partir de la troisième semaine suivant l'intervention. En principe, les patients ayants subi une acromioplastie ouverte, se rétablissent plus lentement que les patients ayants subi une acromioplastie endoscopique.

La suture ouverte du rotateur cuff.



Une suture ouverte du rotateur cuff est une intervention, lors de laquelle on fait une incision d'environ quatre cm afin de pouvoir réparer le défaut dans le rotateur cuff. Ceci est nécessaire afin de rétablir la fonction et d'enlever la douleur causée.
L'intervention se compose de deux parties:
* faire une acromioplastie;
* souder le défaut dans le rotateur cuff.
Dans la plupart des cas, on réussit à fermer complètement le défaut. Parfois la fissure est tellement grande, qu'une guérison parfaite n'est pas possible. Dans ces cas, on fait une réparation partielle, mais on ne peut jamais atteindre un résultat parfait.
Après l'intervention, parfois il vaut mieux d'immobiliser le bras dans un certain angle avec la poitrine afin d'éviter de la tension sur la réparation. On met un appareil d'abduction, que l'on ne peut pas enlever pendant six semaines. Ceci se passe rarement, parce que le plus souvent on peut immobiliser le bras contre le corps dans un simple pansement d'adduction.
La durée d'immobilisation est de 4 à 6 semaines, et après on peut commencer la rééducation.

Des fractures de l'épaule

Des fractures de l'articulation de l'épaule.



Ces fractures apparaissent le plus souvent chez les patients âgés. Très souvent ce sont des blessures graves, où on voit souvent plusieurs fragments sur la radiographie, ce que l’on ne peut pas traiter facilement.
On fait toujours le diagnostic sur base de radiographies standard de l'épaule, qui ont été faites correctement. De bonnes radiographies nous permettent d'incorporer les fractures dans la classification dite de Neer. De celle-ci, on peut conclure le traitement et le pronostic.
Le traitement dépend de l'âge du patient et du nombre de fragments, vus sur la radiographie.
En tout cas, la plupart de ce type de fractures peut être traitée de façon non chirurgicale. Le plus souvent on se limite à l'immobilisation du bras et de l'épaule contre le thorax. Durée: environ quatre semaines.
Parfois le déplacement de certains fragments est tellement grand, qu'une intervention serait nécessaire.
Lorsque le chirurgien décide de faire une opération, il accomplit une fixation le plus souvent avec une plaque et des boutons ou bien avec d'autres techniques de fixation. Le plus souvent on laisse l'immobilisation de l'épaule encore deux à quatre semaines, pour que les fragments puissent se souder. Après on commence la rééducation.
Dans certains cas, la fracture est tellement grave, que l'on ne peut plus fixer les fragments l'un à l'autre. Alors on conseille d'implanter une prothèse d'épaule.
La gymnastique médicale après une fracture de l'épaule se passe toujours sous la conduite d'un kinésithérapeute expert. Dans un premier temps, on essaie de regagner la mobilité. Après on passe à la tonification des muscles.
La rééducation prend beaucoup de temps et nécessite une période d'exercices intensifs pendant trois mois et même plus. Assez fréquemment, la mobilité reste quelque peu limitée, le plus souvent dans le domaine de l'abduction et de la rotation interne et externe de l'épaule.

Des fractures de l'humérus.


Ce type de blessures apparaît presque toujours après une chute sur le gras du bras ou sur la main tendue. Cette blessure apparaît à tous les âges. Surtout chez les personnes âgées, des fractures multi-fragmentaires avec des déplacements graves se manifestent fréquemment.
Pour les enfants, on fait souvent une immobilisation simple dans un pansement d'adduction. Pour les adultes, on passe plus rapidement à une thérapie chirurgicale, car ceci permet au patient de commencer plus vite la rééducation. En plus, on constate moins de troubles axiaux et rotatoires après une intervention.
Presque toujours, on mettra un clou dans la tige osseuse. C'est une technique élégante, lors de laquelle on fait une très petite incision à hauteur de l'épaule. Par cette incision, on glisse le clou dans le canal osseux, afin de fixer de cette façon les fragments.
Après l'intervention, on met le bras temporairement dans un pansement, afin de bien laisser guérir la blessure. Cette période durera environ deux semaines. Après on commence la rééducation et la gymnastique médicale.
Le pronostic:
Presque toujours, on peut s'attendre à une guérison de la fracture dans les trois mois. Une bonne formation d’un cal est la règle. Surtout pour un traitement conservatif, il faut avoir en vue une distraction du foyer de fracture. Très souvent, ceci mène à une consolidation retardée.
Les complications:
Les fractures du corps de l'humérus s'accompagnent souvent d'un échec du nervus radialis. C'est le grand nerf de la main, qui est e.a. responsable du fait que nous pouvons lever et tendre le poignet et les doigts. La règle générale est ici en vigueur, qui dit qu'un rétablissement spontané apparaîtra. Cela peut durer trois à six mois. En plus, il est important de diagnostiquer clairement une telle blessure au début du traitement, parce que ce diagnostic exerce une certaine influence sur le choix thérapeutique du chirurgien.

L'épaule bloquée (frozen shoulder).


Une épaule bloquée est une maladie chronique de l'articulation de l'épaule, qui a les caractéristiques suivantes:
* douleur et
* raideur progressive.
La cause est souvent inconnue, mais les plaintes peuvent facilement persister un an ou plus, période après laquelle le plus souvent une guérison spontanée et plus ou moins partielle peut apparaître.
Chez la plupart des patients, on constate une évolution des plaintes en trois phases. Vous pouvez le voir dans la figure ci-dessous.
Les personnes avec une épaule bloquée se plaignent d'un mouvement douloureux et limité de l'épaule. En plus, le patient souffre presque toujours lorsqu'il s'est couché la nuit sur l'épaule atteinte.
Le traitement est complexe mais nécessaire, parce qu'il durerait trop longtemps d'attendre la guérison spontanée, et que le rétablissement spontané serait en tout cas moins bien qu'après une thérapie adéquate. Les instructions suivantes sont en vigueur:
* des médicaments anti-inflammatoires;
* quelques injections d'une préparation de cortisones dans l'articulation;
* la kinésithérapie adaptée.
Lorsque la situation ne s'améliore pas, on passe à:
La mobilisation de l'épaule sous anesthésie et une arthrolyse endoscopique. Lors d'une intervention sous anesthésie générale, on déchire la capsule de l'épaule percluse de l'extérieur et après on la détache de l'intérieur par une opération d'audience.
Les instructions préopératoires sont identiques à celles des autres interventions d'épaule.
Les instructions postopératoires sont identiques à celles d'une opération d'audience de l'épaule.
Il est important que le patient commence une kinésithérapie intensive dans les 24h suivant cette intervention. Le but est de maintenir le plus possible la mobilité, obtenue lors de l'intervention.
Il existe encore quelques techniques supplémentaires afin de précipiter la guérison:
* une infiltration du nervus suprascapularis par les docteurs d'un centre antidouleur.
* un ballonage de l'épaule par le chirurgien, lors duquel il injecte un mélange d'un sérum physiologique froid et d'une préparation de cortisones dans l'articulation de l'épaule.
Le pronostic n'est pas tout à fait favorable. Le traitement prend souvent beaucoup de temps et on conseille par conséquent une combinaison de plusieurs techniques. En tout cas, on atteint à court terme un résultat clairement supérieur après une thérapie intensive.



 
   

Accueil - Consultations - Interventions - Liens - Contactez-nous - C.V.

orthopedie, heup, knie, schouder, kruisband, Zottegem, orthopedist, dokter, operatie, orthopedie, operaties, ziekenhuis, hernia, medicolegaal, rechtsbijstand, gerechtsdeskundige, expertise, wetsgeneeskunde, arthrose, arthritis, , artritis, thp, hernie discale, arthroscopie,prothese, gewrichtspijn, ligament, genou, epaule, expert, orthopeed, orthopaed, hip, knee, hips, knees, surgery, belgie, belgium, belgique, medische fouten, gerechtelijke geneeskunde, operation, ange, genou, prothese, heupprothese, knieprothese, Zottegem, rugoperatie, discusprothese, hernia, spinale stenosie orthopedist, dokter, operatie, orthopedie, operaties, gerechtelijke geneeskunde ziekenhuis, Sint-Elisabeth, arthrose, arthritis, artrose, artritis, thp, prothese
revalidatie, kniearthrose, arthroscopie, fysiotherapie, femur, acetabulum, prothese, gewrichtspijn,
totale, hip, knee, hips, knees, surgery, belgie, belgium, belgique,

   

Genou, ligament croisé antérieur, ménisque, arthroscopie, rotue, ostéochondrite, arthrose, ostéotomie, prothese totale genou, prothese totale hanche, greffe de cartilage, prothese discale, hernie discale, dos, orthopedie, hanche, genou, epaule, ligament croissé, Zottegem, orthopédiste, docteur, operatie, orthopedie, operaties, ziekenhuis, hernie, medicolégale, expert, expertise, médécine légale, hernie discale, arthroscopie,prothese, gewrichtspijn, ligament, genou, epaule, expert, orthopeed, orthopaed, hip, knee, hips, knees, surgery, belgie, belgium, belgique, stenose canalaire, chirurgie vertébrale, operation, ange, genou, prothese, genou, hanche, épaule, cheville, nuque, sport
Sint-Elisabeth, arthrose, arthritis, artrose, artritis, thp, prothese
revalidatie, kniearthrose, arthroscopie,
fysiotherapie, femur, mallory, acetabulum, prothese, gewrichtspijn,
totale,
hip, knee, hips, knees, surgery, belgie, belgium, belgique,

 

© 2003 - Website layout by hemotech.be